Droit de grève-Service minimum

  • Dans la Fonction publique, la loi prévoit un préavis de 5 jours pour faire grève. Cette disposition n'existe pas dans le secteur privé.
  • Pour la DGAC, la loi prévoit même dans les services opérationnels un service minimum (personnels astreints + liste de vols) permettant de garantir 50% des survols et une continuité de service essentielle pour l'outre mer. En réalité, la DGAC ne met plus en place ce service minimum, afin de faire passer bien plus de 50% de trafic et de nous faire passer aux yeux de l'opinion publique pour des "preneur d'otage"... Jeu malsain que nous dénonçons à chaque occasion.
  • La note DGAC définissant les règles de retraits de salaire en période couverte par préavis.
Filtrer par :
L’USACcgt n'appellera pas spécifiquement à la grève le 10 novembre mais invite tous les agents disponibles ou grévistes sur le préavis UFSE à se mobiliser pour l’augmentation des salaires, la défense du service public et une autre réforme de la retraite que celle du recul de l’âge envisagé par le gouvernement.
L’USACcgt n'appellera pas spécifiquement à la grève le 18 octobre 2022 mais invite tous les agents disponibles ou grévistes sur le préavis UFSE à se mobiliser pour des recrutements à la hauteur de nos missions et pour une augmentation significative du point d'indice. Notre droit de grève est toujours en danger à la DGAC comme dans la pétrochimie, pour le garder mobilisons nou
De 8 agents en 2019, il va passer à 5 au 1er octobre 2021, soit une baisse de 38 %. Cette chute actée par notre administration va conduire à la suppression définitive de l’astreinte. Ce démantèlement programmé conduira inéluctablement à une dégradation significative du service rendu. Par conséquent, en désaccord total avec ce choix suicidaire de leur administration, les IESSA de l