Enac

Filtrer par :
Mercredi 11 décembre, en écoutant notre premier ministre, Edouard Philippe, nous, les membres de la section USAC-cgt de l'Enac, nous nous sommes retrouvés un peu perplexes, à court d’arguments, face à nos contradictions. Edouard Philippe avait raison, il expliquait si bien cette réforme des retraites. Il était clair que nous nous étions trompés sur toute la ligne, on s’était bête
Depuis plusieurs années, les gouvernements ne cessent de détruire tout ce qui constitue notre bien commun : nos retraites, nos services publics, notre modèle de santé et particulièrement nos urgences, tout cela est à l’agonie. Le seul but est de donner à leurs amis du privé l’ensemble des outils de solidarité. Il est temps de faire cesser ce détricotage de nos valeurs.