CT DGAC du 7 septembre - Fin de règne à la DGAC !

13-09-2018

Ce CT de rentrée a été l’occasion de retrouver une direction manifestement sur la sellette et sur la défensive. L’occasion également de constater, une nouvelle fois, que le protocole ne garantit ni le maintien des effectifs (ICNA notamment), ni le statut des agents puisqu’il vient d’entériner la fin du statut des Ouvriers d’État en permettant l’embauche de contractuels sur leurs missions.Les élections des 4, 5 et 6 décembre prochains seront l’occasion d’élire au CT DGAC, plus nombreux encore, des représentants USAC-CGT défendant les agents et l’avenir d’une DGAC modernisée, ancrée dans la Fonction publique d’État avec l’ensemble de ses missions et disposant des moyens indispensables à son fonctionnement.

Publications assoc|iées

Approche de Mayotte, MEQ 2018, temps de pause en Groupe G, expérimentation RH à Pyrénées et compensation des experts opérationnels étaient au menu de ce CT DO. Sur la majorité des points, la DO a tellement voulu pousser son avantage qu’elle est parvenue à faire l’unanimité contre elle. Lire la suite en ouvrant la pièce jointe.
Nous avons lu la déclaration liminaire inter-syndicale jointe sur le faible effectif qualifié à Biarritz entraînant de fait des situations très tendues cet été malgré les mesures mises en place, et une fatigue accumulée excessive. La direction en est consciente mais nous avons insisté sur les mesures proposées pour qu'elles soient plus efficaces pour l'été prochain qui ne