Conflit social au CESNAC

Les IESSA du CESNAC sont en grève depuis le 29 mars et réclament des moyens humains pour assurer la sécurité du nouveau réseau aviation-civile : RENAR-IP

 

Les personnels du CESNAC sont en grève (intersyndicale FO-UNSA-CGT) depuis le 29 mars 2011 pour obtenir les moyens nécessaires à la prise en compte du nouveau système CssIP avec notamment des effectifs supplémentaires indispensables à la mise en place d'un 3ème superviseur H24.

L'USAC-CGT refuse la politique dogmatique RGPPi de réduction des effectifs, d'autant plus quand le périmètre du service rendu est en augmentation. La DGAC doit obtenir du gouvernement les effectifs nécessaires au bon fonctionnement des services.

Au 1er juin 2011, la situation est toujours bloquée : l'administration ne souhaite toujours pas s'engager sur un superviseur H24 supplémentaire.

Pour info, si la situation n'évolue pas, l'unique superviseur RENAR-IP devra assumer :

  1. la M.O. d'Ortolan CESNAC, du sous réseau local MESANGE, des outils de supervision RENAR, du matériel JUNIPER installé sur deux sites distincts
  2. la supervision des 2 plateformes sécurisées Nord et Sud ouest avec comme mission la sûreté et l'intégrité des informations (SSI ) transistant sur RENAR IP
  3. la supervision du réseau RENAR X25 jusqu'à la fin de la migration de tous les systèmes de la navigation aérienne sous IP (cela représente encore une supervision de RENAR x25 pendant au moins 4 ans)

 

Une issue au conflit vient d'être trouvée. Ouf !