Sortir de sa bulle

CTSS/CDL du CNRM du 09/03/2017

(SNM-CGT Météo) - mer, 22/03/2017 - 11:12
Accès restreint.
Catégories: Sortir de sa bulle

AEROPORT « INTERNATIONAL » CDG HANDICAPES, ON NE VEUT PAS DE VOUS ?

(UL CGT Roissy) - jeu, 16/03/2017 - 17:31

« Le règlement européen CE n° 1107/2006 impose des normes de qualité sur la prise en charge des passagers handicapés ou à mobilité réduite ».

LE CONSTAT EST TRISTE ET SANS APPEL, L'AÉROPORT INTERNATIONAL CHARLES DE GAULLE NE SOUHAITE PLUS CONSIDÉRER À LEUR JUSTE VALEUR LES PASSAGERS HANDICAPÉS ET A MOBILITE REDUITE.

Chers collègues,

Nous sommes pour la plupart des employés de longue date au sein de l'assistance et nous avons pu constater au fil des années la dégradation des conditions de prise en charge des passagers, et par la même occasion, de nos conditions de travail.

Lors des cinq premières années avec la société SAMSIC APMR tout n'était pas rose, mais nous alternions entre le mauvais et le bon. Mais aujourd'hui c'en est trop, les PHMR sont traités comme de la marchandise. A qui la faute : SAMSIC APMR ? ADP ? ou les deux, main dans la main ?

Il est en tout cas clair que nous avons l'impression d'être retournés à l'époque d'AXXICOM (ancien prestataire). Aéroport de Paris nous aurait-il encore vendu à un vil prix afin de faire de l'argent sur le dos des passagers handicapés ? Combien de temps encore devrons-nous expliquer que nous ne transportons pas des colis, que
nos passagers ont un nom et prénom, qu'ils ont un lieu de destination et non pas un lieu de livraison.

Aussi, doit-on ajouter l'angoisse ressentie par un passager lorsqu'il bénéficie d'une prise en charge tardive qui l'amène parfois à rater son vol. La gêne que ressent un passager lorsqu'il urine sur lui car personne n'est arrivé à temps pour l'emmener au toilette.

S'en suivent des conditions de travail déplorables. Nous subissons la colère des passagers, de la compagnie et du personnel aéroportuaire, le stress nous submerge, nous sommes tantôt des bagagistes, tantôt des aides soignants.

Faut-il d'autres exemples pour que les donneurs d'ordre comprennent enfin qu'entre les murs de cet aéroport y circulent des êtres humains ?

Doit-on avertir l'opinion publique et les associations d'aide aux handicapés du traitement réservé à ces passagers ?

Nous demandons seulement un effectif de travail adapté afin que nous soyons assez nombreux pour prendre en charge ces passagers de manière décente.

La direction SAMSIC APMR et Aéroport de Paris doivent savoir que si les choses n'évoluent pas rapidement dans le bon sens, nous prévoyons un mouvement social de grande ampleur qui n'aura qu'une issue possible : rendre leur dignité aux passagers handicapés et rendre acceptables nos conditions de travail.
Catégories: Sortir de sa bulle

« BADGE ROUGE » TCA DÉPOT DES DOSSIERS 3 MOIS AVANT LA FIN DE VALIDITÉ !

(UL CGT Roissy) - jeu, 16/03/2017 - 17:28

Votre Section CGT Roissy Escales écrivait en janvier 2017 : « ... Nous vous rappelons que vous êtes responsable du contrôle de la date de validité de votre badge. Vous devez entamer les démarches de votre renouvellement 3 à 4 mois avant la date de fin de validité... »

La Préfecture de la Seine Saint Denis, en charge de l'Aéroport de CDG confirme ce délai de 3 mois à travers un Arrêté Préfectoral. Ce qui signifie que dorénavant si ce délai n'est pas respecté par les employeurs aéroportuaires (Ex : Air France, Servair, etc.), ils pourraient se voir sanctionnés d'une amende de 7500€ par dossier déposé en retard, voire doublée en cas de récidive !!!

Extrait de l'arrêté préfectoral :

« .... Les demandes de renouvellement des titres de circulation aéroportuaire (permanents et temporaires) doivent être déposées trois mois avant la fin de la date de validité de ceux-ci.

L'exploitant d'aéroport transmet semestriellement au préfet la liste des entreprises qui ne respectent pas ces délais.... »

Il est bien évident que notre direction de va pas s'amuser à jeter 7500€ par les fenêtres !!!!

Nous insistons donc sur le fait que chacun doit prendre ses responsabilités :

L'agent doit connaitre la date de fin de validité de son badge, constituer son dossier et le déposer plus de 3 mois avant à la CAAL.
La direction (CAAL) doit lui fournir une « preuve de dépôt »
La direction doit transmettre les dossiers à ADP 3 mois avant la fin de validité

Si les démarches du salarié ont été faites dans les temps, Air France devra assumer ses responsabilités en reclassant temporairement à un poste ne nécessitant pas de badge ou à défaut, à maintenir son salaire jusqu'à l'obtention du badge.

La CGT Roissy Escales sera très vigilante sur l'application de cet arrêté préfectoral !

La CGT Air France, particulièrement aguerrie dans ce domaine, pourra vous accompagner dans vos démarches afin de récupérer votre badge (de nombreux collègues peuvent en témoigner).

N'hésitez pas à contacter les représentants CGT Roissy Escales, qui vous aideront à
monter votre dossier.

Catégories: Sortir de sa bulle

ENTERPRISE : ASSEZ D'ABUS !

(UL CGT Roissy) - jeu, 16/03/2017 - 17:20

Enterprise, leader de la location automobile en Amérique du nord se classe en dernière position en France, pour le respect de ses salariés dont aucun n'est à l'abri. Tous subissent une pression terrible, intimidation, quand ils ne vivent pas tout simplement la terreur de la part de certains responsables locaux ou régionaux.

En effet, depuis la reprise de National Citer par Enterprise, les salariés ont pu constater une très nette dégradation de leurs conditions de travail (brimades, menace de mutation et/ou de licenciement, intimidation, stigmatisation des salariés syndiqués, quand ce ne sont pas des propos diffamatoires à l'encontre des représentants syndicaux de la CGT par certaines personnes du management local).

Pour la CGT loueurs, c'est inacceptable !

Exploitation de plus en plus pressante des salariés en profitant du marché du travail dégradé ;
Salaire au niveau les plus bas ;
Compétence et qualifications minorées, ancienneté ignorée ;
Sous effectif chronique ;
Rendement et productivité poussés à l'extrême ;
Mise en œuvre de la flexibilité du temps de travail au détriment de nos vies personnelles et familiales ;
Aucun respect de la dignité humaine ;

TROP, C'EST TROP !

NOUS, SALARIÉS D'ENTERPRISE, EXIGEONS, AVEC LA CGT :

Augmentation générale des salaires ;
Arrêt de la préparation de proximité lorsque la température baisse ;
Mise en place d'un système de pressing pour les uniformes ;
Mise à disposition de chaussures de sécurité (2 à 3 paires/an) ;
Doublement de la dotation des uniformes, voire triple (comptoir, garages, préparations) ;
Révision du calcul des congés payés ;
Paiement des heures supplémentaires + arrières ;
Augmentation de la prime aéroport à 150€ ;
La prime du dimanche payée à 50 € ;
Tickets restaurant à 09 € ;
Obligation de versement de la prime panier pour les salariés travaillant après 21 heures, selon la convention collective des services de l'automobile à 5,81 €/jour ;
Application de la majoration à 100 % des jours fériés, comme stipulé dans la convention collective ;
Mise en place d'une vraie politique de déroulement de carrière pour tous les salariés (comptoirs, base arrière, garages, siège et préparateurs) ;
Révision totale des modes d'attribution des primes variables effectuées sur la vente de pack assurances, GPS, etc. avec intéressement à tout le personnel opérationnel y compris garage (Back Office).

AVEC LA CGT CONSTRUISONS UN RAPPORT DE FORCE POUR NOUS FAIRE ÉCOUTER ET RESPECTER. TOUT CELA DOIT CHANGER !

La CGT a toujours eu le souci de privilégier le dialogue social dans la société, ce qui, à ce jour, n'est pas le cas de la direction qui ne cesse de mépriser ses salariés, y compris les responsables.

En continuant de la sorte, la direction devra assumer seule, l'entière responsabilité des conséquences qui découleraient si cette situation devait perdurer.

Continuons à nous organiser autour de la CGT et du Syndicat des Loueurs Automobile de Roissy Aéroport (SLARA) pour nous faire respecter et faire aboutir nos revendications.

Catégories: Sortir de sa bulle

Journée internationale de lutte pour les droits des femmes Un 8 mars qui fera date

(UGFF) - lun, 13/03/2017 - 17:06

communiqué confédéral

Journée internationale de lutte pour les droits des femmes, ce 8 mars a été l'occasion en France et dans le monde de démontrer la combativité des femmes et leur détermination à défendre leurs droits et libertés. Un appel à la mobilisation à la grève a été lancé dans 40 pays suite à la mobilisation des islandaises, des polonaises et des américaines, avec le soutien de la Confédération Syndicale Internationale. La Confédération Européenne des Syndicats, dans le cadre de sa campagne pour l'augmentation des salaires (#payrise), appelait également à la mobilisation contre les inégalités salariales. En France, la CGT a été à l'initiative du regroupement de 50 organisations syndicales et féministes, appelant à la mobilisation le 8 mars à 15h40, pour dénoncer les inégalités de salaires et le blocage du patronat.

Plus de 300 actions ont été recensées (voir encadré ci-dessous). La diversité des formes d'action et l'utilisation du web ont permis d'élargir la mobilisation. 800 salarié-es du commerce et des services se sont réuni-es en meeting et des milliers étaient en grève pour refuser le travail du dimanche et exiger des contrats à temps plein (actions à Carrefour Market, Casino, Téléperformance, Ipsos, etc.). 500 salarié-es de la propreté se sont mobilisé-es pour exiger un 13e mois et dénoncer les violences sexistes et sexuelles. Des centaines de cadres, d'ingénieures et de techniciennes à Cap Gemini, Sopra Steria, Nestlé, la CNAF, le théâtre de Chaillot, etc. se sont mobilisé-es pour demander la suppression des écarts de salaires. Dans la Fonction publique, les actions organisées ont permis de pointer les responsabilités de l'État employeur. Dans de nombreuses entreprises, notamment dans l'industrie (Aéroport de Paris, Radial, Liebher, EDF, ENGIE, Enedis, SNCF), les hommes se sont mobilisés aux côtés des femmes, conscients que gagner des droits pour les femmes c'est améliorer la situation de toutes et tous.

Le 8 mars en chiffres
310 actions annoncées sur le site 8mars15h40.fr
80 rassemblements, avec notamment 8000 manifestant-es à Paris, 1000 à Toulouse et Marseille, 800 à Rennes, 1000 à Chartres.
180 débrayages sur des lieux de travail.
Des milliers d'initiatives diverses (votations, port de brassard, débats, tractages, etc.)
10 000 actions tweetées sur les réseaux sociaux avec le #8mars15h40
20 000 visites du site 8mars15h40.fr
443 000 vues de la vidéo 15h40

Ce 8 mars marque un tournant et un cap. Les femmes qui se sont mobilisées, les syndicats d'entreprises qui ont fait de cette question une priorité, qui ont construit des revendications et décrypté les inégalités dans leur secteur, ne s'arrêteront pas en si bon chemin. Le message envoyé au patronat et aux candidat-es aux élections présidentielle et législative est clair. Nous n'accepterons aucun recul ou remise en cause des droits et libertés des femmes. L'obstruction permanente sur les négociations égalité professionnelle, le blocage des mesures qui permettraient de rendre effective l'égalité, c'est fini. Ce ne sont pas des slogans creux ou de vagues promesses qui permettront de mettre enfin l'égalité à l'ordre du jour mais les 20 exigences précises, construites par le mouvement unitaire. Ce 8 mars, les femmes de tous les pays ont montré qu'elles ne laisseraient pas remettre en cause leurs droits. Comme le dit l'appel international à la grève du 8 mars, « la solidarité est leur arme. »

Cette mobilisation renforce la CGT dans sa stratégie de travail commun avec le mouvement féministe et de renforcement de la place des femmes dans le syndicalisme. Plus que jamais, la CGT est déterminée à conjuguer la lutte pour le progrès social avec celle pour l'émancipation des femmes.

Montreuil, le 9 mars 2017

Catégories: Sortir de sa bulle

Communiqué de la CGT FP, SOLIDAIRES, FAFP, FSU

(UGFF) - jeu, 09/03/2017 - 15:47


Ce 8 mars les syndicats CGT, FAFP, FSU, Solidaires ont interpellé la Ministre : l'égalité doit être une priorité et une réalité dans la Fonction publique.


Catégories: Sortir de sa bulle

Tract de l'URIF CGT Mardi 21 mars : Industrie, Services Publics, Emplois, Salaires

(UGFF) - jeu, 09/03/2017 - 15:34

Les enjeux industriels sont directement liés à ceux des transports, de la recherche, de l'enseignement, des Services Publics.
Pourtant dans le pays, notre région, nos entreprises industrielles, notre réseau de transport (Trains, Métros, Transport fluvial), nos services publics sont remis en cause par des choix d'austérité ou de privatisation. Ces choix accentuent la précarité et aggravent le chômage. (...)

Catégories: Sortir de sa bulle

L'égalité entre les femmes et les hommes dans la Fonction publique : assez de paroles, passons aux actes

(UGFF) - mer, 08/03/2017 - 17:10

Communiqué de la CGT Fonction publique

Le 1er juillet 2016, le 1er Ministre a missionné la députée Mme Descamps-Crosnier sur l'inégalité de rémunération entre les femmes et les hommes dans la Fonction publique.
La CGT Fonction publique ne cesse de dénoncer ces inégalités, de porter des revendications pour atteindre l'égalité notamment salariale entre les femmes et les hommes. Les employeurs publics doivent être exemplaires en la matière. (...)

Catégories: Sortir de sa bulle

7 MARS : UNE JOURNÉE DE MOBILISATION QUI PORTE LOIN

(UGFF) - mer, 08/03/2017 - 16:55

Tract commun de l'UGFF, de la FDAS, de la FDSP et de la FDOS CGT

Une nouvelle fois, les agents des services publics se sont fortement mobilisés ce 7 mars. Dans le cadre d'un appel unitaire, ils ont été plus de 100 000 à manifester dans toute la France, dont au moins 35 000 à Paris. (...)

Catégories: Sortir de sa bulle

Le Fonction Publique, numéros 252 est disponible

(UGFF) - mar, 07/03/2017 - 17:17

Voici la dernière version, datée de mars 2017, de notre publication. Ce journal mensuel de l'UGFF est expédié à tou-te-s les militant-e-s en responsabilité ou/et exerçant un mandat pour notre organisation.

Si vous ne recevez pas la version papier vous pouvez en avertir votre syndicat qui, après rectification de ses fichiers, nous adressera la liste, de ses destinataires de notre publication, mise à jour. Cette mise à jour viendra écraser la version précédente. Par conséquent, l'UGFF ne procédera à aucune mise à jour individuelle.

Vous pouvez toujours consulter le Fonction Publique en ligne, en cliquant ici.

Catégories: Sortir de sa bulle
Syndiquer le contenu