Agrégateur de flux

Affaire Lactalis toujours, suite...et pas fin

(UGFF) - ven, 20/07/2018 - 11:44

Alors que la commission d'enquête parlementaire a rendu son rapport mercredi 18 juillet, il paraît intéressant, et instructif de revenir sur diverses déclarations faites depuis que le scandale qui a éclaté fin 2017 après la révélation de la contamination d'un lait infantile fabriqué et commercialisé par Lactalis dans le monde entier.

Pour en savoir plus, lire le communiqué de la CGT-Finances

Catégories: Sortir de sa bulle

Réunion du 19 juillet 2018 à la DGAFP sur la rémunération des agents publics

(UGFF) - ven, 20/07/2018 - 11:33

Le sujet de la réunion est :Quels mécanismes de la reconnaissance des mérites individuels et collectifs dans la fonction publique ?

Nous avons reçu le document la veille au soir (plus de 40 pages !).
Il comporte des éléments sur la FPE, la FPT et les 2 lignes pour la FPH sont fausses.

Évidemment, dans de tels délais, impossible de travailler sérieusement et collectivement ce dossier.

Pour en savoir plus, lire le compte-rendu CGT-Fonction publique

Document DGAFP « Comment faire évoluer la rémunération des agents publics ? »

Catégories: Sortir de sa bulle

Madame Hidalgo, vous devez réintégrer nos camarades Christian et Jean-Jacques !

(UGFF) - jeu, 19/07/2018 - 14:28

Christian Garnier et Jean-Jacques Picot, conducteurs de benne à la Ville de Paris et militants CGT, sont suspendus de fonction depuis le 25 mai pour avoir utilisé leur outil de travail dans le cadre d'une action syndicale collective.

Le 18 juillet, la justice a su prendre en compte le contexte de cette action en limitant la peine de nos camarades à 70 heures de travaux d'intérêt général.

Christian et Jean-Jacques ont agi dans un cadre syndical pour défendre les conquêtes du monde du travail face à un gouvernement autoritaire qui refuse tout dialogue réel avec les organisations syndicales.

Pour en savoir plus et signer la pétition cliquer ICI

Catégories: Sortir de sa bulle

Les violences seraient-elles couvertes en haut lieu ?

(CGT) - jeu, 19/07/2018 - 14:27
VIOLENCE POLICIÈRE

Sur les réseaux sociaux et dans les médias, circulent des images sur lesquelles on peut voir le responsable de la sécurité du président de la République s'adonner à des violences, lors d'une manifestation le 1er mai. À en croire les services de l'État (dixit le directeur de cabinet du président), il était en « immersion » parmi les forces de l'ordre afin de voir « comment se gérait la sécurité d'une grande manifestation » !
Pourtant, ce que l'on constate sur les images n'a rien à voir avec la gestion de la sécurité mais plus avec un déferlement de violence gratuite envers les manifestants. Violences importantes et répétées ! Nous constatons aussi, sur ces images, que des personnes, hors police, peuvent se munir de casques de policier et intervenir avec violence pour frapper des militants en toute impunité.
Comment les autorités peuvent-elles justifier la présence active d'un individu extérieur aux forces de police ? Etait-il habilité, par qui, pour quoi ?
Déjà, lors des mobilisations contre la loi travail, des violences avaient été constatées, la CGT avait exigé une enquête parlementaire.
La CGT est favorable à la sécurité des manifestations et de ceux qui y participent. Quels sont les ordres donnés par les autorités publiques aux forces de l'ordre ? Quels moyens leur sont attribués pour assurer une réelle sécurité ? Les autorités doivent tout mettre en œuvre pour y parvenir.
Cette enquête n'a jamais eu lieu. Elle doit maintenant être diligentée dans les plus brefs délais. Il est question de libertés fondamentales comme celle de manifester, revendiquer, se mobiliser pour faire valoir des exigences citoyennes.

Montreuil, le 19 juillet 2018

Conseil commun de la fonction publique du 17 juillet 2018 : compte-rendu CGT

(UGFF) - jeu, 19/07/2018 - 14:01

Ordre du jour :

1- Projet de décret modifiant les décrets du 11 mai 2016 et du 27 avril 2017 portant
mise en œuvre de la mesure dite du « transfert primes/points ».

2- Projet de décret relatif à l'obligation de publicité des emplois vacants sur un espace numérique commun aux trois fonctions publiques.

3- Projet de décret modifiant le décret du 28 mai 2015 permettant à un agent public civil le don de jours de repos à un autre agent public parent d'un enfant gravement malade.

4- Projet de décret élargissant le don de jours de permissions et de congés de fin de campagne.

5- Projet de décret modifiant les décrets du 29 avril 2002 portant création du compte épargne-temps dans la fonction publique de l'Etat et dans la magistrature, du 3 mai 2002 relatif au compte épargne-temps dans la fonction publique hospitalière et du 26 août 2004 relatif au compte épargne-temps dans la fonction publique territoriale.

Pour en savoir plus, lire le compte-rendu CGT-Fonction publique

Catégories: Sortir de sa bulle

Réunion du 18 juillet 2018 « bilan d'étape » des deux premiers chantiers de l'agenda social

(UGFF) - jeu, 19/07/2018 - 10:14

Le 18 juillet 2018 après-midi se tenait une réunion plénière, présidée par le secrétaire d'Etat Olivier Dussopt, consacrée essentiellement à un « bilan d'étape » des deux premiers chantiers de l'agenda social : dialogue social/organismes consultatifs et les agents non titulaires.

Ci-joint, la déclaration de la CGT Fonction publique

Catégories: Sortir de sa bulle

Jeudi 20 septembre 2018 : Assemblée générale DOM

(UGFF) - jeu, 19/07/2018 - 09:04

Le Président de la République a choisi le cadre des Assises de l'outre-mer
pour annoncer en personne une future ré forme des congés bonifiés applicable dès 2020 et ainsi confirmer ses premières déclarations faites en Guyane à l'ouverture de ces mêmes Assises.

Notre Assemblée Générale de rentrée sera l'occasion de se poser la question :
QUE FAIT-ON MAINTENANT ???

Nous avons là matière à débattre des sui tes à donner aux mobilisations des 10 octobre et 22 mars.

Jeudi 20 septembre 2018
13h30 - 16h30
Bourse du Travail, Salle Grande Croizat
3, rue du Château d'Eau
75010 PARIS

Assemblée générale DOM

Catégories: Sortir de sa bulle

Christian et Jean-Jacques condamnés à 70 h de travail d'intérêt général

(UGFF) - jeu, 19/07/2018 - 08:57
Solidarité avec nos camarades Christian et Jean-Jacques
Communiqué de la Fédération Cgt des Services publics et du Syndicat CGT FTDNEEA

Nos camarades comparaissaient aujourd'hui au TGI de Paris, suite à l'action syndicale collective menée le 25 mai au siège du parti macroniste pour combattre la politique de régression du gouvernement.

Nous étions plus de 200 militant.e.s de la CGT présents devant le tribunal pour soutenir nos camarades.

Christian et Jean-Jacques étaient convoqués dans le cadre d'une comparution sur reconnaissance préalable de culpabilité, puisque nos camarades avaient dès leur arrestation reconnu leur participation à l'action du 25 mai et l'utilisation dans ce cadre d'un camion-benne. Le procureur a proposé une peine de 70 heures de travaux d'intérêt général. Dans ce type de procédure, la non-acceptation de la peine entraîne un procès.

Compte tenu du risque d'alourdissement de la peine et du fait que celle-ci pouvait aller jusqu'à cinq ans de prison ferme, et considérant le climat général de répression antisyndicale, nos camarades ont considéré qu'il fallait accepter cette peine. Celle-ci a donc été homologuée par le tribunal.

Après cette décision de justice au caractère mesuré, il serait incompréhensible que sur le plan disciplinaire, la Ville de Paris fasse le choix de la politique du pire en révoquant nos camarades ou en les mettant à la retraite d'office.

Alors que des faits bien plus graves n'ont pas conduit la Ville à de telles sanctions, que nos deux camarades n'ont jamais fait auparavant l'objet d'une procédure disciplinaire et que la justice a décidé une peine mesurée, la dimension politique du choix que fera la Ville est évidente.

Notre détermination est intacte pour obtenir que nos camarades demeurent dans les effectifs.

Nous appelons donc à faire grandir la campagne de soutien en vue du conseil de discipline prévu à l'automne.

Montreuil, le 18 juillet 2018

Dans les médias :
Voir sur le FranceBleu
Voir sur RTL

Signer la pétition « Madame Hidalgo, vous devez réintégrer nos camarades Christian et Jean-Jacques ! »

Catégories: Sortir de sa bulle

Monsieur le Président, les retraités ne renonceront pas à leurs droits !

(UGFF) - mer, 18/07/2018 - 11:24

Le droit au respect

Le candidat Macron s'était engagé à ne pas toucher aux petites pensions avec la hausse de la CSG qui était destinée aux retraités « aisés ». Il s'était gardé de préciser que la hausse serait calculée, non pas sur les pensions mais sur le référent fiscal. Les retraités ont le sentiment légitime d'avoir été trompés. Les tentatives de les opposer à leurs enfants salariés ou étudiants les ont blessés.

Pour en savoir plus, lire le tract UCR-CGT

Catégories: Sortir de sa bulle

Communiqué CGT-FP « Faux experts, faux suspens … Vraies recettes libérales ! »

(UGFF) - mer, 18/07/2018 - 11:16

Des médias ont eu accès au fameux rapport des fameux « experts » de CAP 22.
Fuites organisées ou pas, peu importe au fond.

En revanche, ce qui est sûr, c'est qu'il n'y a -malheureusement- aucun scoop.
22 propositions sont mises en avant.

Notons, pour souligner la rigueur et la profondeur du travail, que si la mandature allait jusqu'à 2024, nous aurions eu droit à 24 préconisations !

Pour en savoir plus, lire le communiqué CGT-Fonction publique

Action publique 2022 : les propositions de la CGT

Catégories: Sortir de sa bulle

Culture : interpellation du Cabinet de la ministre en Avignon !

(UGFF) - mar, 17/07/2018 - 17:18

La CGT-Spectacle et la CGT-Culture ont interpellé la directrice de Cabinet le jeudi 12 juillet lors de la rencontre des directeurs des DRAC à la Chartreuse de Villeneuve-Lès-Avignon.

Alors qu'elle s'apprêtait à passer à table, une vingtaine de militants issus du secteur du spectacle vivant (artistes et techniciens) et du Ministère de la Culture (monuments nationaux, DRAC, archéologie) a entamé la discussion avec Laurence Tison-Vuillaume au sujet de la situation des directions régionales des affaires culturelles, de leurs missions et personnels et des nombreuses lettres de missions qui ont pour objet de réorganiser les missions du ministère.

Pour en savoir plus, lire le communiqué de la CGT-Spectacle et la CGT-Culture

Catégories: Sortir de sa bulle

Conseil supérieur de la Fonction publique de l'Etat du 10 juillet 2018 : compte-rendu CGT

(UGFF) - lun, 16/07/2018 - 15:36

Ordre du jour :

Projet de décret modifiant le fonctionnement de l'organisme paritaire prévu au IV de l'article L. 114-1 du code de la sécurité intérieur

Projet de décret modifiant le décret n° 2012-1246 du 7 novembre 2012 relatif a la gestion budgétaire et comptable publique

Projet de décret relatif aux régies de recettes, d'avances et aux régies de recettes et d'avances des organismes public

Projet de décret modifiant le décret du 20 février 2002 portant dérogations aux garanties minimales de durée du travail et de repos applicables aux personnels de la Caisse des dépôts et consignations

Projet de décret modifiant le décret du 31 mars 2009 relatif aux emplois de direction de l'administration territoriale de l'Etat

Pour en savoir plus, lire le compte-rendu UFSE-CGT

Catégories: Sortir de sa bulle

Une zone de non droit dans la Fonction publique d'État : l'Académie des Sciences d'Outre- Mer

(UGFF) - lun, 16/07/2018 - 11:43

Madame la ministre de l'Enseignement Supérieur,
Monsieur le ministre de l'Action et des comptes Publics,

Nos trois organisations syndicales ( FERC CGT, UFSE CGT et CGT FERC Sup) vous ont déjà alerté par courrier le 25 avril sur la situation anachronique et rétrograde qui prévaut à l'Académie des Sciences d'Outre-Mer (ASOM) et se poursuit jusqu'à ce jour.

L'Académie a une mission de service public : tenue de séances bimensuelles dont les communications sont publiées en revue : Monde et Cultures. Cette publication veut être « une source importantes d'informations sur les pays d'outre-mer et sur les ouvrages entrant à l'Académie. Elle maintient des liens avec un grand nombre d'institutions et d'universités étrangères. »

Statutairement et conformément à l'article 1 du décret n° 72-1038 du 16 novembre 1972, l'Académie est un établissement public à caractère administratif (EPA) et l'article 5-1 du même décret précise que l'Académie est notamment soumise aux dispositions des titres Ier et III du décret n° 2012-1246 du 7 novembre 2012 relatif à la gestion budgétaire et comptable publique.

Or, force est de constater que cet EPA ne dispose pas jusqu'à ce jour de comité technique et encore moins d'un CHSCT, instances dans lesquelles des représentant·e·s des personnels pourraient traiter des conditions et d'organisation du travail auxquelles sont soumis les personnels de l'Académie.

Pour en savoir plus, lire la Lettre ouverte CGT FERC Sup, FERC-CGT, UFSE-CGT

Catégories: Sortir de sa bulle

Face au mépris des ministres, les syndicats refusent de siéger au CTM !

(UGFF) - lun, 16/07/2018 - 10:52

Les ministres Nicolas Hulot et Jacques Mézard nous ont écrit fin juin pour entrer « dans une phase active de concertation » en vue du CTM du 13 juillet, pour « construire ensemble » AP 2022. Quatre réunions se sont ainsi tenues du 2 au 11 juillet avec les directeurs ou la secrétaire générale, sur des volets d'un « plan de transformation ministérielle » des missions des MTES et MCT et de leurs établissements publics. Sans document, avec exposés oraux « sous réserve d'arbitrage des ministres et du gouvernement, à venir pendant l'été ou plus tard… ».

Pour en savoir plus, lire l'Adresse intersyndicale aux personnels du MTEC et MCT

Catégories: Sortir de sa bulle

Cynisme du ministre de l'Intérieur

(CGT) - ven, 13/07/2018 - 11:31
EXPULSION DE MIGRANT-E-S EN ALLEMAGNE

Mardi 10 juillet, Monsieur Horst Seehofer, ministre de l'Intérieur de l'État allemand et Président de la CSU, s'est félicité que, pour l'anniversaire de ses 69 ans, le 4 juillet, 69 afghan-e-s aient été expulsé-e-s. Les conséquences de cette décision ont poussé un des expulsés, jeune homme de 23 ans vivant en Allemagne depuis longtemps, à se suicider dès son arrivée à Kaboul, dans un pays qu'il connaissait à peine.
La CGT dénonce le mépris de Monsieur Seehofer en direction des migrants, mépris comparable à celui du ministre de l'Intérieur français, M Collomb, qui accuse les migrant-e-s de faire du « benchmarking » pour évaluer les capacités d'accueil des pays européens.
Non, Monsieur Seehofer, les migrants ne sont ni des bougies d'anniversaire que l'on fait disparaître d'un simple souffle, ni des cadeaux d'anniversaire dont on se débarrasse sitôt la fête finie. Les migrant-e-s sont les victimes de guerres, qu'elles soient militaires ou économiques, menées par le capitalisme mondialisé et les États complices. Dans ces conditions, migrer est un choix de survie.
La CGT s'engage, à tous les niveaux, pour qu'en Europe existe une autre politique que cette chasse aux migrant-e-s, une politique qui ne fait pas des plus démuni-e-s et des plus exploité-e-s des boucs émissaires.

Montreuil, le 13 juillet 2018

Soutien aux camarades CGT de la Préfecture de Melun

(UGFF) - jeu, 12/07/2018 - 17:05

Communiqué de la CGT-Uspatmi

Mercredi 11 juillet a eu lieu un rassemblement à l'initiative de la CGT devant la préfecture de Seine-et-Marne à Melun, réunissant plus d'une trentaine de militant-es de la CGT du ministère de l'intérieur, de l'UFSE-CGT, de l'Union départementale CGT de Seine-et-Marne ainsi qu'une dirigeante confédérale. Une délégation de huit représentant-es de la CGT a été reçue par le secrétaire général de la préfecture, durant deux heures.

Ce rassemblement avait été provoqué pour protester contre les injustices subies depuis plusieurs mois par plusieurs agents de la préfecture de Seine-et-Marne.

Les droits fondamentaux ne sont pas respectés dans cette préfecture, notamment le respect des droits des agent-es de retour de congés familiaux ou de maladie suite à un accident de travail et de façon générale l'égalité femmes-hommes est bafouée.

Plusieurs agents sont également victimes de harcèlement moral, de souffrance au travail et d'un management déplorable dans cette préfecture, dans un contexte de baisse des effectifs et de restructuration de services.

Résolu-es à ne pas se laisser faire, des agents ont décidé de créer un syndicat CGT pour défendre les droits des salarié-es de la préfecture et des sous-préfectures de Seine-et-Marne et ont été confronté-es à des tentatives d'entrave aux droits syndicaux.

Avec ce rassemblement et une distribution de tracts aux salarié-es, c'est un signe fort qui a été envoyé à l'administration hier à Melun où rendez-vous a été pris pour la rentrée. Le combat ne fait que commencer !

Appel de l'UFSE-CGT pour le rassemblement du 11 juillet 2018

Catégories: Sortir de sa bulle

Compte-rendu du groupe de travail du 5 juillet 2018 - Chantier n°4 « Transitions professionnelles/mobilités »

(UGFF) - jeu, 12/07/2018 - 17:00

La DGAFP présente son diaporama qui introduit dans un premier temps la situation existante et les objectifs des dernières réformes de la formation autours de 3 sujets :

I. Enjeux
II. Les dispositifs et les axes de progrès
III.Pistes d'évolutions

Poir en savoir plus, lire le compte-rendu CGT

Diaporama DGAFP

Catégories: Sortir de sa bulle

Rassemblement devant la Préfecture pour exiger le respect des droits fondamentaux

(CGT) - jeu, 12/07/2018 - 15:35

Mercredi 11 juillet a eu lieu un rassemblement à l'initiative de la CGT devant la Préfecture de Seine-et-Marne (77) afin de protester contre les injustices subies depuis plusieurs mois par des agents de la préfecture.

Seine-et-Marne

En l'espèce, les droits fondamentaux y sont bafoués, notamment le respect des droits des agents de retour de congés familiaux ou de maladie, suite à un accident de travail... de plus, de façon générale, l'égalité femmes-hommes n'y est pas respectée.
Par ailleurs, plusieurs agents sont également victimes de harcèlement moral, de souffrance au travail et d'un management pathogène, dans un contexte de baisse des effectifs et de restructuration de services.

Résolus à ne pas se laisser faire, des agents ont décidé de créer un syndicat CGT pour défendre les droits des salariés de la préfecture et des sous-préfectures de Seine-et-Marne et ont été confrontés à des tentatives d'entrave aux droits syndicaux.

Avec ce rassemblement et une distribution de tracts aux salariés, c'est un signe fort qui a été envoyé à l'administration, hier, à Melun, et rendez-vous a été pris pour la rentrée. Le combat ne fait que commencer !

Syndiquer le contenu