Agrégateur de flux

Notre-Dame-des-Landes : la CGT pour le maintien de l'aéroport actuel

(CGT) - il y a 7 heures 51 min
Transport

Après avoir planché sur la question lors notamment de quatre journées d'étude, l'UD CGT 44 et le comité régional CGT pays de la Loire ont finalement conclu que le maintien de l'aéroport actuel est préférable que la construction d'un nouvel aéroport sur le site de Notre-Dame-des-Landes (NDDL). La CGT 44 a notamment publié un document de 12 pages pour argumenter ce choix. Elle rappelle en préambule que, depuis son 49e congrès, « la CGT place au cœur de sa démarche la notion de « développement humain durable » qui suppose de rompre avec les logiques de rentabilité financière et d'opérer une meilleure répartition des richesses ».
Rentrant dans le détail du dossier NDDL, la CGT 44 note que ce projet de construction d'un aéroport est « un contrat gagnant-gagnant pour Vinci uniquement, principal actionnaire d'AGO (aéroport du grand ouest), avec 85% des parts ».
Le financement de NDDL est avant tout public, puisqu'il est de 52% pour les collectivités et l'État, tandis que Vinci finance sa quote-part via l'emprunt. Par ailleurs, AGO devra reverser une redevance annuelle aux collectivités, conditionnée à l'existence de bénéfices : or, le modèle économique du nouvel aéroport ne convainc pas la CGT 44.
En revanche, « le maintien de l'aéroport actuel, même accompagné d'investissements nécessaires et urgents de rénovation, serait sans doute un moindre mal pour les finances publiques ». La CGT 44 souligne également l'absence d'engagement de création d'infrastructures ferroviaires, Et de conclure : « Au regard des éléments et analyses contenus dans ce dossier, le maintien de l'aéroport sur le site actuel avec toutes les améliorations nécessaires en terme de sécurité, de condition de travail, d'accès et d'usage, présente davantage d'atouts que la construction d'un nouvel aéroport sur le site de NDDL. » Pour plus d'informations, lisez l'argumentaire de 12 pages.

Circulaire 15/01/18 mise en œuvre de l'indemnité compensatrice de la hausse de la CSG

(UGFF) - mer, 17/01/2018 - 17:44

Vous avez ci-joint, la circulaire du 15 janvier 2018 relative aux modalités de mise en œuvre de l'indemnité compensatrice de la hausse de la contribution sociale généralisée (CSG) instituée par le décret n°2017-1889 du 30 décembre 2017.

Catégories: Sortir de sa bulle

Les salariés de la CPAM du Havre en lutte

(CGT) - mer, 17/01/2018 - 12:16

Dénonçant la dégradation de leurs conditions de travail et du service proposé à leurs usagers, les agents de la CPAM du Havre on voté le 16 janvier la reconduction du mouvement entamé la veille.

Organismes sociaux

Fermeture de centres, non-remplacement d'effectifs... La situation n'est plus tenable pour les agents de la CPAM du Havre. Ces dernier ont fait montre de leur mécontentement par un débrayage de 55 minutes le 15 janvier dernier.

« De nombreux centres extérieurs ont été fermés » indique ainsi Sylvie Lesueur, de la fédération CGT des organismes sociaux. « Hormis le siège, il reste quatre accueils sur la circonscription [...] et la plupart d'entre eux sont ouverts à temps partiel. » Par ailleurs, depuis plus de dix ans, « les départs sont remplacés à moins d'un pour deux et les effectifs fondent comme neige au soleil ».

Ces décisions provoquent une dégradation importante de la qualité des services proposés par la CPAM : « Cette situation ne fait qu'empirer le phénomène de surfréquentation tant à l'accueil physique que sur la plateforme téléphonique » explique Sylvie Lesueur. Ce phénomène se traduit par des files d'attente « jusque sur le trottoir » ou des délais de traitement atteignant jusqu'à 35 jours. Par voie de conséquence, les conditions de travail des salariés se détériorent aussi : « On a de plus en plus d'agressions verbales avec des évènements de cet ordre qui reviennent toutes les semaines. »

La seule solution proposée par la direction est loin d'être satisfaisante : elle « consiste à réduire ponctuellement l'accès aux bornes informatiques, privant les assurés d'un accès à leur dossier le jour même. Si nécessaire, la personne doit revenir le lendemain ou demander un rendez-vous ».

Insatisfaits de cette fausse réponse, et soucieux de la qualité du service rendu et de leurs conditions de travail, les agents de la CPAM du Havre ont donc voté la reconduction de leur mouvement à l'unanimité.

Les conseillers pénitentiaires d'insertion et probation appellent à une manifestation nationale

(CGT) - mer, 17/01/2018 - 12:09
Administration

Un appel à manifestation nationale est lancé pour le jeudi 1er Février 2018 à Paris par les conseillers pénitentiaires d'insertion et de probation (CPIP) afin d'obtenir l'application d'une réforme promise et validée au plus haut niveau de l'État.
En l'espèce, après une mobilisation massive durant six mois en 2016, les conseillers d'insertion et probation alors en catégorie B avaient enfin obtenu le passage en catégorie A de la Fonction publique. Or, en octobre 2017, le nouveau gouvernement revenait sur cette réforme pourtant signée par le garde des sceaux de l'époque et contre signée par le Président Hollande. Le non-respect des acquis et de la parole donnée par l'État reflète une attitude méprisante et inacceptable envers les personnels.
Cette décision a lieu alors que la Garde des Sceaux vient tout juste de restituer les propositions faites par les chefs de file de chacun des 5 chantiers justice, chantiers qui n'ont pas laissé de place au débat avec les représentants du personnel.

L'UGTT, le syndicat historique tunisien, à la manœuvre pour la paix sociale

(CGT) - mer, 17/01/2018 - 11:42

Le syndicat tunisien, Union Générale Tunisienne du Travail (UGTT), qui a reçu le prix Nobel de la Paix 2015 pour son rôle au moment du printemps arabe en Tunisie était à la CGT, soit sept ans après la chute de Ben Ali. Focus sur la situation économique et sociale en Tunisie et sur le rôle de ce syndicat très influent dans le pays.

International

La Loi de Finances 2018 a été l'étincelle qui a déclenché les récents mouvements de protestation en Tunisie la semaine dernière. Suite à ces mouvements, le Gouvernement a annoncé des mesures sociales pour ce pays
"au bord de la faillite" selon les mots des représentants de l'Union Générale Tunisienne du Travail en visite au siège de la CGT dans le cadre d'une réunion du Réseau syndical migrations méditerranéennes-subsahariennes.

En effet, "le taux de croissance s'élevait en Tunisie à 5,2% en 2011, il est maintenant à moins de 2% et 4900 entreprises ont fermé ou se sont délocalisées, soit 250 000 emplois perdus" se désole Mohamed Bekay, conseiller de l'Espace international à l'UGTT. Selon lui, le principal problème est le taux de chômage de 15,6%, un chômage qui touche surtout 32% des diplômés de l'enseignement supérieur. A cela il faut ajouter la corruption et l'instabilité politique.

Pour Naima Hammami, secrétaire générale adjointe, en charge des relations internationales à l'UGTT, la révolution a apporté la liberté d'expression mais pas uniquement...


L'UGTT, fondée en 1946, est la plus ancienne des organisations syndicales de toute l'Afrique. Avec 700 000 adhérents environ, 12 départements, il faut rappeler que l'UGTT a reçu, avec 3 autres organisations, le prix Nobel de la paix 2015 pour avoir lancé en 2013 "un processus politique alternatif, pacifique, à un moment où le pays était au bord de la guerre civile, et qui a par la suite garanti les droits fondamentaux pour l'ensemble de la population", selon le comité du prix Nobel de la paix. L'UGTT entretient avec la CGT une relation de longue date.

Les salariés de TCI-TCB poursuivent la grève

(CGT) - mer, 17/01/2018 - 11:40

En grève depuis le 3 janvier, les salariés de l'entreprise de traitement de chèques bancaires reconduisent le mouvement pour être entendus par leur employeur.

La CGT en lutte


La lutte continue ! Les salariés de l'entreprise bordelaise TCI-TCB, mobilisés à 90 % depuis le 3 janvier dernier, ont décidé la reconduction de la grève.

Ils revendiquent notamment une augmentation des salaires de 100 euros, l'attribution de tickets restaurant, la prime de participation aux bénéfices et la reconnaissance de l'ancienneté avec la mise en place de grilles indiciaires avec évolution de carrière.

Devant leur détermination, la direction a déjà cédé sur les tickets restaurant et propose d'enlever la modulation du temps de travail. Cependant, elle refuse toujours l'augmentation des salaires. Rappelons que les salariés n'ont pas été augmentés depuis des années... et sont payés au Smic...

Pourtant, l'entreprise spécialisée dans le traitement des chèques bancaires ne connaît pas de grandes difficultés financières : elle appartient au groupe Tessi, qui a versé en 2017 plus de 67 millions d'euros de dividendes à ses actionnaires.

Comme le rappelle l'union départementale CGT de Gironde dans son communiqué du 11 janvier sur ce sujet, « malgré les plaintes récurrentes patronales sur le soi-disant “coût du travail” [...] il est clairement démontré que c'est le coût du capital qui étrangle le travail et maltraite les salariés ».

Elections professionnelles 2018 : Documents réunion du 17 janvier 2018

(UGFF) - mer, 17/01/2018 - 10:21

Vous trouverez en téléchargement les documents présentés aux OS lors de la réunion du 17 janvier 2018.

Catégories: Sortir de sa bulle

Conflit dans la pénitentiaire : il est urgent de trouver des solutions de progrès

(UGFF) - mar, 16/01/2018 - 17:41

L'Union Fédérale des Syndicats de l'État CGT (UFSE- CGT) et la CGT Pénitentiaire apportent leur total soutien aux personnels pénitentiaires en action devant les portes de leurs établissements.

Si ce conflit prend sa source dans l'agression terrible subie par un surveillant de la prison de Vendin le Vieil (Pas de Calais), jeudi soir dernier, il est cependant caractéristique d'une dégradation continue des conditions de travail des personnels pénitentiaires dans leur ensemble.

Pour l'UFSE-CGT et la CGT Pénitentiaire, il est temps de sortir des vieilles recettes qui génèrent les mêmes conséquences : le gouvernement doit répondre aux revendications légitimes en lien avec les conditions de travail, que ce soit notamment sur l'emploi, les missions de service public ou la gestion des détenus radicalisés, au cœur de ce conflit social.

Pour en savoir plus, lire le communiqué UFSE-CGT/CGT Pénitentiaire

Catégories: Sortir de sa bulle

Alignement des grilles des personnels ouvriers sur celles de la catégorie C : courrier CGT aux ministres

(UGFF) - mar, 16/01/2018 - 17:21

Le gouvernement a décidé que le dispositif d''harmonisation entre les grilles des agents du quasi-statut du personnel ouvrier des CROUS et les grilles "PPCR" de la catégorie C, qui était budgété en 2017, ne s'appliquerait ni en 2017 ni en 2018.

Cette décision, outre son caractère inacceptable pour l'ensemble des agents publics, ne trouve aucune justification au regard de la situation des personnels ouvriers des CROUS.

Pour en savoir plus, lire le courrier CGT aux ministres

Catégories: Sortir de sa bulle

Faisons respecter les droits des migrant-e-s !

(CGT) - mar, 16/01/2018 - 17:20
Migrant-e-s

La CGT se bat au côté des travailleuses et travailleurs migrant-e-s depuis des décennies pour faire respecter leurs droits et en gagner de nouveaux.

Ces dernières semaines, les velléités gouvernementales ont amplifié, via deux circulaires infamantes, les attaques contre les droits fondamentaux humains consacrés par la déclaration universelle des droits de l'Homme qui précise dans son premier article que « Tous les êtres humains naissent libres et égaux en dignité et en droits. »

Or, aujourd'hui, M. Macron et son gouvernement prépare un projet de loi indigne des valeurs de la patrie des droits de l'Homme en voulant « trier » entre bons et mauvais migrants… Les bons seraient celles et ceux fuyant la guerre et les persécutions, les mauvais celles et ceux fuyant la misère économique ou les catastrophes climatiques…

C'est vite oublier que ce sont les logiques capitalistes chères à M. Macron qui organisent les désordres mondiaux en favorisant le commerce des armes et les guerres, en appauvrissant par le pillage de leur ressources bon nombre de pays dit « en voie de développement » et en saccageant la planète par des modes de production et de consommation qui obèrent l'avenir même de l'humanité.

Fidèle à sa boussole financière, M. Macron « le président des riches » fait le choix de traquer les plus humbles y compris les mineurs isolés jusque dans les lieux d'hébergement pour les « trier » et les renvoyer vers l'enfer qu'ils et elles ont quitté. Au lieu de s'attaquer à la croissance exponentielle des inégalités, ce même gouvernement détruit « en même temps » et cyniquement les administrations de contrôle qui pourraient permettre l'application du droit, la lutte contre les fraudes fiscales et sociales et assurer l'égalité de traitement quelle que soit la nationalité.

La CGT continue d'organiser la riposte avec les salarié-e-s des services publics et associations qui portent secours, accueillent et accompagnent les migrant-e-s mais aussi en organisant les luttes des travailleuses et travailleurs migrants qui participent eux aussi à la création de richesse dans notre pays. Au-delà de cette réalité économique et trop souvent niée, c'est le combat pour le respect des droits fondamentaux humains, pour la dignité de toutes et tous qui nous anime.

Montreuil, le 16 janvier 2018

Faute de réponse de la ministre, la CGT quitte la réunion du CNPS

(CGT) - mar, 16/01/2018 - 16:01

Devant les réponses lacunaires de Françoise Nyssen au sujet du document CAP 2022 lors de la plénière du Conseil national des profession du spectacle (CNPS), la délégation CGT a décidé de quitter la réunion pour rejoindre le rassemblement auquel elle avait appelé.

Culture

Le 15 janvier 2018, pour la première fois depuis sa nomination, la ministre de la Culture, Françoise Nyssen, a présidé une réunion plénière du Conseil national des professions du spectacle (CNPS).

Celle-ci intervenait dans un contexte très sensible, après la diffusion dans Le Monde d'un document de travail en lien avec le comité action publique (CAP) 2022 source d'inquiétudes quant au devenir de la culture française (suite à sa publication, la ministre avait d'ailleurs déposé une plainte portant gravement atteinte à la liberté de la presse).

Appuyée par FO, le Syndicat national des entreprises artistiques et culturelles (Syndeac) et l'Union fédérale d'intervention des structures culturelles (Ufisc), la délégation CGT a soumis à la ministre ses interrogations légitimes quant aux projets du ministère : quelles conséquences des ordonnances sur leurs professions ? Quels risques pour l'Afdas (assurance formation des activités du spectacle) dans le contexte de la réforme de la formation professionnelle ? Quel devenir au processus de négociation spécifique obtenu en 2015pour les annexes des artistes techniciens intermittents du spectacle dans le contexte de la réforme de l'assurance chômage ? Et surtout, quid du document CAP 2022 ?

Face aux réponses lacunaires de la ministre — montrant qu'elle maîtrisait mal ses dossiers — et son refus de démentir le contenu du document — dont elle minimise la portée — la délégation CGT a symboliquement déchiré ce dernier avant de quitter la réunion pour rejoindre le rassemblement auquel elle avait appelé.

Dans un communiqué en date du 16 janvier, la CGT Spectacle invite les militants à poursuivre la lutte contre le détricotage inexorable de la culture orchestré par le gouvernement, en indiquant que « les actions du 15 janvier ne sont qu'un début ».

Flash économique : Trente ans d'engraissement des actionnaires avec le CAC 40

(CGT) - mar, 16/01/2018 - 16:00

Plusieurs fois par jour — voire par heure — les médias, y compris les médias publics, nous informent sur les variations du CAC 40. Une telle présentation est intimement liée à une idée fausse, entretenue par les libéraux et le patronat, selon laquelle le cœur de l'économie se bat à la Bourse. Qu'en est-il de la réalité ?

Le monde pénitentiaire à bout de souffle

(CGT) - mar, 16/01/2018 - 15:33
Administration

Après la mobilisation réussie du lundi 15 janvier lancée par le personnel pénitentiaire suite à l'agression de quatre surveillants par un détenu radicalisé à la prison de Vendin-le-Veil (Pas-de-Calais) jeudi dernier, la CGT Pénitentiaire et l'Ufap Unsa Justice appellent à la reconduite du mouvement ainsi qu'à son intensification.

Une mobilisation réussie

C'est par un très large mouvement de solidarité que les personnels pénitentiaires ont répondu présents ce lundi 15 janvier, à l'appel lancé par la CGT Pénitentiaire, Ufap et FO. En l'espèce, c'est devant deux-tiers des établissements pénitentiaires que les agents ont manifesté fortement, souvent par des blocages totaux des accès, en solidarité à l'agression terrible subie par quatre surveillants de la Centrale de Vendin-le-Veil.

Nouvelle attaque

Cette mobilisation se déroule alors que ce même lundi 15 janvier, une nouvelle attaque a eu lieu au centre pénitentiaire de Mont-de-Marsan, où sept surveillants de prison ont été agressés, parmi lesquels trois ont dû être hospitalisés. Cette nouvelle attaque ne fait que légitimer la mobilisation et les demandes des personnels pénitentiaires, qui ont besoin de plus de moyens humains et financiers afin de pouvoir exercer sereinement leur métier.

Reconduction et intensification du mouvement

Ainsi, l'Ufap Unsa Justice et la CGT Pénitentiaire restent mobilisés, en appelant à la reconduction et à l'intensification du mouvement, avec un mot d'ordre : le blocage total. En l'espèce, c'est par la mobilisation générale que le personnel pénitentiaire pourra faire entendre ses revendications auprès de la ministre de la Justice, en étant notamment partie prenante de l'ensemble des discussions qui s'ouvriront sur la construction du « Plan global sur les prisons ».

Culture et travail, un dialogue nécessaire

(CGT) - mar, 16/01/2018 - 15:09
Ernest Pignon-Ernest explique sa participation à la journée Culture Travail
Nicolas Frize, compositeur, explique sa participation à la journée Culture Travail
François Marthouret, acteur, explique sa participation à la journée Culture Travail
Fabien Gache explique sa participation à la journée Culture Travail
Danielle Mazens explique sa participation à la journée Culture Travail
Gilles Swartc, ancien élu au CE de la CNAV et la journée Culture Travail du 29 mars
Françoise Sholberg, secrétaire adjointe du CE de la CNAV à la journée Culture Travail
Edwy Plenel explique sa participation à la journée Culture Travail du 29 mars
Pourquoi Yannick Kergoat, monteur réalisateur, participe à la journée Culture Travail
Régis Debray : "pourquoi organiser la journée Culture Travail du 29 mars ?"
Stéphane Brizé, réalisateur participera à la journée Culture Travail du 29 mars
Pourquoi Robert Guédiguian, réalisateur, participe à la journée Culture Travail
Erwann Le Roux, délégué syndical central à l'Opéra National de Paris et le 29 mars
Marie-Ange Rauch, historienne : "Pourquoi je participe à journée Culture Travail"
Quelques photographies prêtées par Sebastião Salgado pour la journée Culture Travail
Paul Rondin, directeur délégué du Festival d'Avignon, acteur de la journée du 29 mars
Olivia Gay, photographe. Pourquoi je participe à journée Culture Travail du 29 mars ?

Rassemblement de la CGT BTP devant la Fédération française du bâtiment

(CGT) - mar, 16/01/2018 - 13:48
Répression syndicale

Lundi 15 janvier, des centaines de militants CGT-BTP se sont rassemblés devant le siège de la Fédération française du bâtiment (FFB) pour soutenir Philippe Christmann, administrateur fédéral, convoqué devant la cour d'appel dans l'affaire d'avril 2014, dite « des confettis et de la peinture à l'eau ».

Philippe Martinez, secrétaire général de la CGT, était présent et a pris la parole pour dénoncer la « répression syndicale et sociale grandissante ».

Philippe Martinez sur France 24 et RFI

(CGT) - mar, 16/01/2018 - 10:18
Médias SommaireMardi 16 janvier à 18h35

Philippe Martinez sur France 24 et RFI "Mardi politique"

Emission présentée par Roselyne Febvre et Frédéric Rivière

Financement de la Sécurité sociale : 4 pages CGT

(UGFF) - lun, 15/01/2018 - 18:55

Depuis trente ans, les gouvernements successifs et le patronat n'ont de cesse de stigmatiser « le trou abyssal de la Sécurité sociale » et d'enchaîner les plans d'économies pour équilibrer les comptes de la Sécu. La diminution drastique depuis dix ans du taux d'évolution des dépenses d'assurance maladie dans le cadre de l'objectif national des dépenses d'assurance maladie (Ondam), fixé par le projet de loi de financement de la Sécurité sociale, illustre parfaitement cette volonté.

Cette obsession des économies est la cause première des reculs de notre Sécurité sociale solidaire :
baisse des remboursements des dépenses de santé, réduction drastique des moyens de l'hôpital public, augmentation des renoncements à des soins pourtant nécessaires ;
succession de réformes des retraites régressives depuis la réforme Balladur de 1993 ;
remise en cause de l'universalité des prestations familiales...

Pour en savoir plus, lire le 4 pages CGT

Catégories: Sortir de sa bulle

Mobilisation du 15 janvier 2018 : les Pénitentiaires au rendez-vous !!!

(UGFF) - lun, 15/01/2018 - 18:40

C'est par un très large mouvement de solidarité que les personnels pénitentiaires ont répondu présents, ce 15 janvier 2018, dans la lutte à l'appel lancé par la CGT Pénitentiaire, UFAP et FO.

Pour en savoir plus, lire le communiqué CGT-Pénitentiaire

Catégories: Sortir de sa bulle

En Occitanie, la CGT tient en échec le forum « Action Publique »

(UGFF) - lun, 15/01/2018 - 18:34

Le 12 janvier, se tenait à Toulouse le deuxième forum gouvernemental « Action Publique 2022 ». Il n'a réuni qu'une poignée de directeurs triée sur le volet. Un très faible nombre au regard de ce que devait être « un évènement régional RH » selon la volonté gouvernementale. C'est un échec ! Gérald Darmanin n'a pas réussi à faire adhérer les personnels des trois fonctions publiques au programme de casse des services publics voulue par Emmanuel Macron.

Pour en savoir plus, lire le communiqué de l'UD 31

Catégories: Sortir de sa bulle
Syndiquer le contenu